La solitude a son lieu

Estate_of_Andre_Kertesz_Circus_Budapest_1920_1016_55

La solitude possède son propre repère, sa petite cabane. Dans le sousbassement résidentiel du quartier de la Mortagne,  »La vie des autres » était le véritable carrefour qui faisait se croiser plusieurs vies de solitaires. Par  intérim, les solitaires émiettaient leur isolement. Ils répendaient autour d’eux des fragments de paroles plus insensées les unes que les autres. Dans le quartier de la Mortagne, les esseulés avaient même leur surnoms jadis. Les échornifleuses étaient perchées haut à la fenêtre. Sous-type de la langue sale, la curieuse se contentait d’observer et de compléter les blancs que la mémère laissait à propos, pour ne pas parraître trop ragoteuse.

Dans le quartier de la Mortagne, la voisine du 183 aime les hommes murs et les milkshake aux fraises. Son goût prononcé pour le fruit pétri fait d’elle, nécessairement, une véritable croqueuse d’hommes. Irène Landry n’est pas la seule à voir le lien. Simone et Nicole racontent avoir entrevue l’agicheuse se complaire à ses deux vices — savourer un milkshake en compagnie d’un vieillard.

Son adjacent, le 185 aimait au contraire la saveur persistante de la peau de lait. Père de famille accompli, toujours entouré d’une arène de petits garçons, il se portait facilement volontaire pour les jeux  »d’hommes ». Carole Tondiac l’a dit, c’est un fait.

Le langage du corps en a réveillé des histoires, dans le bout de la côte de la Mortagne. La Brigitte, qui faisait de l’embonpoint, avait perdu 25 livres en moins de deux mois. Le livreur de lait en était le premier étonné. Elle ne buvait plus que de l’eau.

Et Rudolph le maniaque, qui ne faisait que reluquer la bonne Brigitte, de soudain s’épencher vers la fille du 212 qui offrait la coupe à 5, à domicile.

Nous vivions donc dans un monde de pervers,  ne pouvait s’empêcher de geindre la Germaine tout en reluquant les reins du laitier, qui sortait de chez la Brigitte.  Tous des malades avec une vie de fou…mais qui au moins, auront la décence de nous faire sortir de chez nous!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :